lundi 25 avril 2016

 
Sans Appel - Babeth Rollin

Les Editions du net


                       

Quatrième de couverture :
Ce même soir, je reçus un SMS. Quelqu’un savait ! J’avais effacé ce message qui m’avait rattrapée dans mon intimité, écrasant le baiser léger et enivrant que Gilles avait posé sur mes lèvres, tôt dans la matinée. Il m’emplissait encore quand j’avais consulté la messagerie. J’avais eu peur. Un mot, un seul, « salope », il donnait un relief abrupt et infranchissable à la vie que je menais, depuis plusieurs mois. Pierre savait. Bien sûr qu’il savait !
 
 
 
 
Chère Lili, quand j'ai commencé à lire ton histoire, je ne sais pas pourquoi mais j'étais persuadée que c'était un thriller à la sauce "suspens psychologique", il faut bien avouer que le quatrième de couverture donne cette impression.

Et bien, au final, ce n'était pas un thriller (enfin moi, je ne le classe pas dans cette catégorie !) et pourtant je ne regrette en rien ma lecture ! Une belle découverte que ton histoire. Merci d'ailleurs à Babeth Rollin de me l'avoir fait découvrir !
Pas un thriller donc, mais question suspens et psychologie, là j'ai été servie.

Ton histoire, c'est celle d'une femme, provinciale, mariée et mère de deux enfants (enfin ils ont plus de 20 ans tout de même !). Tu fais ce que tu as à faire, tu vis ta vie ... par habitude. Que ce soit ton rôle de mère de, de femme de , de belle-fille/sœur de, ... Tu satures et pour espérer dénouer tout ça, tu vas voir un psychologue. La double vie commence ...
Et là, j'ai commencé à retenir ma respiration, à chaque page. Pour arriver à cette fin que je voyais arriver ... Mais pas comme ça.
Tout commence avec ton retour de l'hôpital, où tu repenses à tout ce qui s'est passé pour en arriver là ...

Cette histoire de double vie, pourrait arriver à beaucoup d'entre nous (mon chéri, si tu me lis, tout va bien !!!!) mais pour toi Lili, elle a été une révélation, et pourtant ta perte pour certains. Tout dépend du point de vue où l'on se place en découvrant ton histoire. Tu as fais des choix. Bons ou mauvais, ce sont les tiens. Et l'on peut se demander quels auraient été les nôtres.

Cela a été une belle découverte que ce livre. On se pose des questions, sur Lili, son rôle de femme, de mère, ... Tout cela servi par une écriture très juste, des phrases courtes, un rythme parfois lent parfois soutenu et une ambiance parfois limite oppressante. Ce livre m'a "parlé" et je vous le conseille.

Ma note : 4/5


samedi 23 avril 2016

Inconnu à cette adresse - Kathrine Kressman Taylor

Aux Editions Autrement - Collection Littératures
existe aussi chez "Le Livre de Poche"
 
 
                                
 
 
 
Quatrième de couverture :
Il n'y en a pas ! Enfin si, il existe ... Mais je vous conseille de le lire comme ça, sans vouloir en savoir plus. Vous pouvez tout de même lire ma chronique, je ne "spoile" absolument rien !
 
 
 
 
 
 
Ce livre de 60 pages, a reçu 270 critiques sur Babelio ! Je n'ai pas vérifié mais je pense qu'il n'y en a pas de négatives. C'est impossible ... Ou alors ces gens n'ont rien compris à la Vie (ceci n'engage que moi évidemment !)

Très court roman épistolaire, 20 lettres entre Max le Juif Américain et Martin l'Allemand. De vieux amis, de vrais amis qui pensent se séparer uniquement géographiquement suite au retour de Martin en Allemagne. Je ne vais pas en dire plus, juste que cela se passe entre 1932 et 1934 ...

Ce livre, je l'avais repéré dans une liste de romans épistolaires dont je suis assez "fan". Un sujet traité qui ne pouvait que me plaire. 

 Je ne sais pas pourquoi mais je n'avais jamais voulu lire aucune critique, chronique, aucun avis dessus. Je savais juste qu'il y était question d'amitié et de nazisme ... Et qu'est-ce que j'ai eu raison de ne pas chercher à en savoir plus ! 

Ce livre est une pépite. C'est un condensé d'émotions diverses qui font que vous le refermez avec le sourire. Sourire ??!!!  Et oui, un sourire parce que c'est grâce à des livres comme celui-ci que je sais pourquoi j'aime tant lire ...

Un seul regret, il est bien trop court ... Mais c'est aussi cela qui fait sa force.

Ma note : 5/5                                  
 
 
 
 
 

mardi 19 avril 2016

Meurtres à Willow Pond - Ned Crabb

Editions Gallmeister
 
 
Quatrième de couverture :
 
Sur les rives d’un petit lac du Maine, Alicia et Six Godwin coulent une existence paisible, entre la librairie qu’ils ont créée et leur passion commune pour la pêche. Jusqu’au jour où ils décident de passer le week-end dans le luxueux lodge que leur richissime cousine, Iphigene Seldon, dirige d’une main de fer. Âgée de 77 ans et dotée d’un caractère bien trempé, la vieille femme a justement convoqué ce même week-end ses nombreux héritiers pour leur annoncer qu’elle modifie son testament. Au lodge, l’atmosphère devient électrique. Et tandis qu’un orage d’une extrême violence se prépare, tous les membres de la famille se laissent envahir par des envies de meurtre.

Débordant d’un humour féroce, Meurtres à Willow Pond combine intrigue sans failles et rythme haletant. Ned Crabb mène le lecteur en bateau jusqu’à la dernière page, à la manière d’une Agatha Christie qui aurait appris à pêcher à la mouche, un verre de bourbon à portée de main.
 
 
 
 
 
 
Ami pêcheur, dans ma jeunesse il y avait une émission qui commençait par "un pêcheur ... Un homme comme les autres" ! Une émission bien barbante qui nous parlait donc des plaisirs de la pêche ! Alors oui, ami lecteur, sache que dans notre beau et plat pays, une telle émission à existé et que le meilleur ... C'est que c'était une émission radio !
Quand j'ai commencé ce livre, je n'ai pas pu m'empêcher de repenser à mon grand-père qui l'écoutait religieusement !

Et comme cette émission me le laissait penser ... Le pêcheur n'est donc pas un homme comme les autres !!

Nous voici donc avec une histoire qui est un croisement entre une partie de Cluedo made by Agatha Christie et le film "la maison du Lac" pour ses décors somptueux et son ambiance "hors du temps" ! Mais attention, ce n'est pas tout ! Vous pouvez aussi y ajouter qques touches des "Experts" (souvenez-vous du générique où on voit une sorte de bateau filer à travers un marécage) et autres séries made in USA bien musclées ... Ces dernières, faisant plutôt référence à la fin du livre !
Ajoutez-y aussi deux "personnages" hors norme, digne d'un Peter Falk ou d'une Angela Lansbury ! Je parle des professeurs Six et Alicia ... Que l'on ne peut s'empêcher de se représenter sous les traits d'Henry Ford et Katharine Hepburn (Voir le film, la maison du lac)

Un lodge au bord d'un lac, de grands espaces et la faune qui va avec ...
Très jolie ambiance dans un style descriptif pas trop poussé, même si l'amour de la pêche, reste pour moi un grand mystère ;) !
Et puis nous voici arrivés aux protagonistes de cette histoire, une galerie de portraits pas piquée des vers !
Une vieille carne que tout le monde déteste et que l'on verrait bien entre 4 planches ... il n'y a pas que nous d'ailleurs ;) et la famille qui va avec : es neveux et nièces, les (ex)conjoints, les cousins, ... Mais aussi les clients, le personnel et les flics. Un beau petit monde que voilà, certains à la limite de la caricature mais cela servant extrêmement bien à l'ambiance et au style du livre.
Ma préférence a été (à moi aussi) à Brad et on n'a qu'une envie, c'est de le prendre dans ses bras et de lui dire "ça va aller mon grand !" ;)

Voilà, décor planté ...

Ce livre se lit avec le sourire même si il y a des morts, des pas gentils, des faux-culs, des très méchants, des malheureux, des accros à des substances pas bonnes pour la santé, ... Ce livre, ce sont des personnages attachants, une histoire qui même si elle est parfois un peu "rocambolesque", se tient par son écriture "à part" ! C'est désuet, caustique, drôle, juste, hors du temps et un brin nostalgique ...
Je suis certaine que L'ami Ned doit être le fils caché d'Agatha Christie ... Ce mec est un pur jus Ricain et voilà que son bouquin respire le "so British"! J'ai été voir sa trombinette et maintenant que je l'ai vue, j'en suis certaine ! Ce mec a des ancêtres anglais !!
Cela fait tout de même un drôle d'effet de lire une histoire qui se passe dans un endroit si typiquement made in USA mais qui a un petit je ne sais quoi de made in Britain dans le ton ... Enfin c'est ce que moi j'ai ressenti !

J'ai donc passé un très bon moment avec ce livre que je vous recommande, si vous aimez la pêche (ou pas ;) !) !! Je plaisante évidemment ... pour la pêche !

Ma note : 4/5
 

samedi 16 avril 2016

 

L'invention des ailes - Sue Monk Kidd
aux Editions 10/18

 
                                             
 
QUATRIEME DE COUVERTURE :
Caroline du Sud, 1803. Fille d'une riche famille de Charleston, Sarah Grimké sait dès le plus jeune âge qu'elle veut faire de grandes choses dans sa vie. Lorsque pour ses onze ans sa mère lui offre la petite Handful comme esclave personnelle, Sarah se dresse contre les horribles pratiques de telles servilité et inégalité, convictions qu'elle va nourrir tout au long de sa vie. Mais les limites imposées aux femmes écrasent ses ambitions.
Une belle amitié nait entre les deux fillettes, Sarah et Handful, qui aspirent toutes deux à s'échapper de l'enceinte étouffante de la maison Grimké. À travers les années, à travers de nombreux obstacles, elles deviennent des jeunes femmes avides de liberté et d'indépendance, qui se battent pour affirmer leur droit de vivre et se faire une place dans le monde.
Une superbe ode à l'espoir et à l'audace, les destins entrecroisés de deux personnages inoubliables !



                                
 
Chère Handful,
Chère Sarah, chère Nina,

Si il y a une phrase à retenir de ce livre, c'est celle-ci :
Handful s'adressant à Sarah : 
« Mon corps est peut-être esclave mais pas mon esprit. Pour vous c'est l'inverse. »

Je ne vais pas revenir sur le(s) sujet(s) du livre.
L'esclavagisme, l'abolitionnisme, l'ostracisme, la condition des femmes blanches (blanches et noires d'ailleurs) ... Deux femmes, deux soeurs blanches et deux femmes, mère et fille, noires. Tout les séparent à cette époque. 

 La vie romancée mais basée sur des faits véridiques des deux soeurs Grimké (la post face est vraiment à lire, elle vous en apprend beaucoup!), pionnières dans la lutte contre l'esclavage et par « extrapolation », pionnière du féminisme.

J'ai donc beaucoup aimé votre histoire, à toutes. Chaque personnage est vraiment bien campé, avec son caractère, ses aspirations, ses envies, ses regrets, ses espoirs ... Nous n'avons aucun mal à vous imaginer, vous regarder vivre ou plutôt survivre dans le monde de cette époque. L'écriture de
Sue Monk Kidd est juste et belle, sans trop de fioritures, ce que j'ai particulièrement apprécié. le sujet étant déjà assez « lourd », il ne servait à rien d'y ajouter un côté « larmichette » ! Paradoxalement, Handful, je t'ai trouvée parfois un peu trop froide ... Mais avais-tu vraiment le choix !?

Un peu plus de 2 siècles nous séparent et vous pourriez nous dire « vous en avez fait du chemin, nous n'avons pas fait tout cela en vain ... » Deux siècles ... Et pourtant si vous saviez ...

Je mets 4,5/5 ... Il y manquait juste ce petit je ne sais quoi qui en aurait fait un réel coup de coeur !
                                  

vendredi 15 avril 2016


Book Jar du mois ...

#Avril

 
 
 
Pour la petite histoire, j'avais ce bouquin depuis un petit bout de temps (tu m'étonnes !), dans l'édition du Livre de Poche, un peu abimé ... Et puis le mois dernier, je l'ai trouvé à 0.50 cents dans une autre édition, en grand format et en parfait état. Editions Autrement Littératures.
Me réjouis !

Petit récapitulatif des mois précédents :

Janvier : La ballade de Lila K de Blandine Le Callet
Février : Big Brother de Lionel Shriver
Mars : Qui ? de Jacques Expert


jeudi 14 avril 2016

 

Book Haul Mars 2016

ou comment faire de bonnes affaires !


                

Les livres filmés :
Cliquez sur les titres et vous aurez le lien vers le quatrième de couverture sur Babelio

 
 
video

Bande sonore : Puggy - When you know
Vous excuserez la qualité discutable de la vidéo ...


Trouvés sur deuxièmemain.be :

Avec une occasion qu'il m'était impossible de rater; Les derniers jours de Rabbit Hayes à 5 euros !! Les autres étaient des incontournables de ma whish List et puisqu'il me fallait rentabiliser les frais d'envoi ;) ...
- Le diable tout le temps de D. Ray Pollock - Le livre de Poche
- 22/11/63 de S. King - Le livre de Poche
- La mémoire est une chienne indocile de E. Perlman - 10/18
- La voleuse de livres de M. Zusak - Pocket
- Les derniers jours de Rabbit Hayes de A. McPartlin - Le Cherche Midi

Trouvés dans une foire aux livres :

Oui, honte à moi, je n'ai jamais lu Delphine de Vigan ! Et rien que pour la superbe édition de "Inconnu à cette adresse ...
- Les tribulations d'une cuisinière anglaise de M. Powell - Payot
- Ne tuez pas la mère porteuse de J. Henry-Wall - France Loisirs
- Inconnu à cette adresse de K Taylor - Editions Autrement
- Rien ne s'oppose à la nuit de D. De Vigan - Le livre de Poche
- Souviens-toi de Halows farm de A. Huth - Folio
- La chambre des morts de F. Thilliez - Pocket
- Les falsificateurs de A. Bello - Folio
 
Trouvés chez Troc international :

Avec, on dirait bien, comme une envie de voyage , la Chine, l'Iran, Les USA, l'Angleterre, ...
- La mort dans les bois de T. French - Michel Lafon
- Debout sur terre de N. Tajadod - Le livre de Poche
- Filles de Shangai de L. See - J'ai lu
- Donne moi le monde de L. Jones - Le livre de Poche
- Dernier rapport sur les miracles à Little No Horse de L. Erdrich - Le livre de  
   Poche
- Dors, petite sœur de J. Harris - J'ai lu
- Léon et Louise de A. CApus - Babel
- Washington Square de H. James - 10/18

Achetés neufs :
 
Avec deux nouveautés que j'attendais plus qu'impatiemment, Karpathia et Le ravissement des innocents ...
- Karpathia de M. Menegoz - Folio
- Une vie si convenable de R. Rendell - Le livre de Poche
- Le ravissement des innocents de T. Selasi - Folio
- Ce qu'il reste d'Alice de T.R. Richmond - Le livre de Poche
- Silo de H.Howey - Le livre de Poche

Me réjouis de me plonger dans certains que je cherchais/j'attendais depuis longtemps et aussi de découvrir d'autres, choisis selon l'inspiration du moment !

Belles lectures les gens ...




 

mardi 12 avril 2016

Pressentiments - Katherine Webb
aux Editions Belfond

 
Quatrième de couverture :Une journaliste enquête sur une mystérieuse affaire vieille de cent ans : une fascinante histoire d'amour, d'illusions... et de trahison mortelle.

Eté 1911, Angleterre : le révérend Albert Canning et sa jeune épouse Hester accueuillent une nouvelle servante, Cat, qui vient de sortir de prison. C'est alors qu'Albert invite à demeure un jeune expert en sciences occultes doté d'un fort pouvoir de séduction...

2011 : le corps d'un soldat inconnu de la guerre de 14 vient d'être découvert. Dans ses vêtements, deux lettres mystérieuses qui parlent de drame et de secrets ; deux lettres signées par une certaine H.Canning... Intriguée, une journaliste décide d'enquêter.

Que s'est-il passé durant cet été brûlant de 1911 ? Qu'est-il advenu du couple Canning, pris entre duperie et funeste jalousie ?
 
 
Mwais ...
En le refermant, je me suis dit que n'était pas Kate Morton
qui veut ... Il y manquait ce je ne sais quoi de magie !

Et donc, pas mal mais franchement peut mieux faire ! Cela traîne un peu en longueur et en fait, il ne s'y passe pas grand chose ...

Deux histoires. Une en 2011 qui cherche à expliquer, à découvrir le secret de celle de 1911 ... C'est un peu trop cousu de fil blanc je trouve et on sent arriver le dénouement à plein nez !

Si on joint les chapitres 2011, on se rend compte que l'énigme est résolue en deux coups trois cuillères. Fastoche, fingers in the nose !! Un peu trop facile ... Et je n'ai vraiment pas été persuadée par le côté "bluette" de cette partie de l'histoire, que l'on voit arriver à plus que grands pas.

Par contre celle de 1911, traîne un peu ...
Je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages. Des portraits de femmes de l'époque bien typés mais que je ne suis pas arrivée à situer. Difficile pour moi de savoir si je les aimais ou pas et j'aime m'attacher aux personnages.

J'ai aimé le côté "suffragettes" de cette histoire. C'est toujours un plaisir d'en apprendre un peu plus sur ce sujet. J'ai nettement moins aimé le côté "Théosophique" de l'histoire, certainement dû à mon côté terre à terre ;) !

Bref une lecture qui ne va pas me laisser un souvenir impérissable mais que j'ai tout de même lu avec plaisir. Ne serait-ce que pour George qui est celui dont je vais garder un joli souvenir. Je vais certainement lire "Héritage" qui apparemment est mieux, parce que, rien à faire, c'est tout de même une "ambiance" de livre que j'aime particulièrement !

Note : 3/5

samedi 2 avril 2016

Lectures de Mars 2016 ...
Encore un mois sans réel coup de cœur ! A croire que je deviens difficile ;)


Mes trois lectures les plus appréciées. De l'histoire (de la petite et de la grande) et un dépaysement total au Mexique ...
 

Ceux dont j'attendais beaucoup plus ... Mais de belles lectures tout de même !

 


Une première du genre pour moi et ... Comment vous dire ... J'en ris encore !
 
 
                                                               

Une déception ...
 
 
 
 
 
 


 

vendredi 1 avril 2016

Les Revenants - Seth Patrick
Aux Editions Michel Lafon

 
 
 
Quatrième de couverture :
Dans une petite ville française de montagne dominée par un immense barrage, les habitants abasourdis voient des membres disparus de leur famille revenir à la vie : le même jour, des personnes de tous âges parfois décédées depuis des années, reprennent le cours de leur existence sans aucun souvenir de leur mort. Camille, 13 ans, tuée dans un accident de bus scolaire, Simon, qui s'était suicidé avant son mariage, Victor, un petit garçon mystérieux que personne ne semble reconnaître ...

Alors que chacun tente d'accepter l'impossible, des phénomènes étranges se produisent dans la ville et des meurtres sanglants, semblables à une série d'assassinats perpétrés dans la région sept ans plus tôt, terrifient la population.

Comment les habitants vont-ils faire face à cet incroyable phénomène qui suscite à la fois la joie, l'effroi et la jalousie ? Pourquoi ces revenants apparaissent-ils du jour au lendemain sans raison ? Et pourquoi eux en particulier ?
 
 
 
Amis revenants, zombies et autres morts-vivants, passez votre chemin. Ce n'est pas chez moi que vous allez pouvoir vous défouler ! Même pas peur !!

Je vous ai lu ds le cadre d'un challenge dans la catégorie "livre tiré d'une série TV", que je ne connaissais pas d'ailleurs ... Et bien en fait j'ai bien rigolé tellement c'était fait " à la grosse louche" ! J'espère que la série est mieux que le livre !!

Cela avait pourtant bien commencé avec un côté addictif et un style thriller qui n'était pas pour me déplaire. Mais cela l'a nettement moins fait, une fois que vs êtes arrivés ! Vous débarquez comme ça et personne ne s'étonne (ou presque !). Je sais pas moi mais si je vois débarquer ma grand-mère là comme ça ... Je ne lui dis pas "ha t'es revenue, c'est cool ça ! Tu veux un café ?"
Et puis ce côté "Thriller de Mickael Jackson" qd vous êtes en bande ... Top de chez top !

Il y a aussi ce côté religieux d'un personnage qui m'a un peu dérangé mais bon par rapport au reste, on était plus dans le concret là ;) !

Bref, ce genre de lecture était une première pour moi ... et je ne suis pas vraiment persuadée que je vais récidiver ! Dans le même "genre" ... J'avais préféré "Dôme" de
Stephen King, plus dans la suggestion et la finesse.

Vais peut-être me laisser tenter par la suite, pour voir ce qui s'y passe. Mais seulement si je n'ai rien d'autre à lire ;) !